Choix et Achats


Reconnaître un vrai Kimono
Quel premier kimono
Taille de kimono
Le nécessaire de base
Ou acheter ?



Reconnaître un vrai kimono.

Le kimono est un vêtement qui a été beaucoup copié, modifié et trahi par une vision romancé ou des questions pratique. Résultat, il est difficile de trouver et reconnaître un vrai kimono sans un minimum de connaissance.

1 - Un seul tissus.
En effet si le col, les ourlets des manches ou du bas sont d'une autre couleur, vous pouvez être sûr qu'il ne s'agit pas d'un vrai kimono. Ce peut être un juban, qui ressemble fortement à un kimono mais arbore un col, ou han eri, dans un tissus différents du reste du vêtement, ce n'est pas un faux, mais un sous vêtement. Il ne doit pas être porté sans un kimono par dessus.

 
A gauche un faux, le col et les manches sont dans un autre tissus.
Au milieux un vrai kimono, le col est dans le même tissus que le reste du vêtement.
A droite un Juban, ce n'est pas un faux, mais un sous vêtement. 

2 - Pas de passant pour ceinture, ni de poche.
Pour la simple et bonne raison qu'un kimono n'est pas fermé par une ceinture. Il n'y a pas non plus de poches qui seraient le comble du disgracieux. Si vous voyez des boucles sur le côté du vêtement, ce n'est pas bon signe.

3 - Des manches rectangulaires.
Les manches font l'objet de beaucoup de fantasmes, alors que ce ne sont que de grands rectangles de tissus simplement cousus sur l'avant et le bas du vêtement. Une kimono de femme aura les manches ouvertes au niveau de la taille.
On peut voir certaines interprétations avec des manches triangulaires, ou de grand tube très long. Ce sont des caractéristiques qui se rapprochent plus du han fu chinois que du kimono.

A gauche des manche triangulaire, donc un faux kimono. D'autant plus que le model porte des chaussons chinois. 
A droite, une manche rectangulaire typique d'un yukata. 

4 - Pas de petite ceinture dans le même tissus
Je me suis faite avoir sur ce point, dans une boutique au japon. Ça ressemblait à un kimono mais ce n'était qu'une robe de chambre. Une petite ceinture dans le même tissus était vendu avec le vêtement. C'est un gros signal qui doit vous alerter. Un kimono est fermé par des koshihimo et un obi large d'au moins 15 cm, très long et surtout d'une couleur différente.

A gauche, un affreux faux avec une ceinture dans le même tissus et d'une improbable forme carré.
A droite une vrai ceinture, obi, dans un tissus différent et nouée en otaiko. 

5 - Une couture dans le dos
Un vrai kimono aura toujours une longue couture au milieux du dos, visible à l’intérieur et a l’extérieur du vêtement. Cette couture est due au mode de fabrication d'un kimono, qui consiste en l'assemblage de bande de tissus rectangulaire de même largeur. Ainsi il n'y a pas de couture sur les épaules.

Ici la couture est bien visible. 
6 - Pas de grands motifs dans le milieux du dos
Pour la simple et bonne raison que c'est l'endroit ou se trouve le nœud de obi. Un motif à cet endroit serait masqué. Il y a quelques exceptions. Les kimono de mariage sont richement décorés sur toute leur surface. Attention les komons sont décorés dans le dos mais c'est le motif répétitif de base. Si un gros dragon orne le dos d'un pseudo kimono, ce n'est pas un kimono.
Ho le joli dragon ! ... Dommage ! 
7 - Pas de tailles standardisées
Vous ne trouverez jamais de kimono vendu comme étant S/M/L ou autre type de taille standardisée. La seule exception sont les yukata qui sont très populaire et vendus en grande quantité. La taille d'un kimono est définie par sa longueur, et la mesure d'une manche à une autre. Plus de détails dans la section "Taille d'un kimono". Un vrai kimono qui vous va, si vous êtes une femme, devra si vous avez la possibilité de l'essayer, traîner au sol, les manches devront vous arriver au niveau des poignets, ou au moins le plus loin possible sur les avant bras.

8 - Pas d'étiquette
De même, un kimono n'as pas d'étiquette, surtout pas dans le col. Le col est un élément trop important pour le gâcher avec une étiquette. Il est possible qu'une petite étiquette se trouve au niveau de la taille. Dans ce cas elle est très petite et en japonnais.

A gauche une étiquette placé dans le milieu du col, écrite en anglais et français, c'est un faux.
A droite, une petite étiquette, placé au milieu du kimono, écrite en japonnais. C'est un vrai. 

9 - Pas de dragons, de geisha, ou de Pagodes.
Les motifs d'un vrai kimono sont très variés et ne sont pas nécessairement des chinoiseries. Ainsi les motifs de dragon sur un kimono féminin sont extrêmement rare, il s'agit d'un motif trop masculin.
De même les estampes célèbres, comme la grande vague d'hokusai, ne seront jamais sur un vrai kimono. A contrario, il n'est pas choquant de trouver des tours Eiffel, des gâteaux ou des formes géométriques très modernes.
Pour être sûr vérifiez les autres points exposés ici.

Exemple d'un vrai kimono avec motif de pagode.
Ce point est un indicateur pas une règle absolu.  

10 - Pas de satin ou de brocard chinois.
Un vrai kimono peu être en coton, en soie, en laine, en polyester, mais jamais en satin. Jamais dans cet affreux tissus trop coloré, brillant, dont on fait les qipao (robe chinoise) bas de gamme. Si le vêtement brille trop, attention.

A droite, Satin brillant, col dépareillé, ceinture
dans le même tissus. Un faux grossier. 
Bonus - Demandez moi !
Si avec toutes ces indications vous avez encore des doutes, contactez moi. Je me ferais un plaisir de vous aider.


Haut de la page ^
===========================================================


Quel premier kimono 

Comme vous avez pu le constatez en parcourant ce blog il existe beaucoup de type de kimono différents. Alors quel kimono choisir pour un premier achat? Voici quelque conseil.

- Quel est votre budget ?
N'oubliez pas qu'un kimono n'est pas mettable sans plusieurs autre accessoires notamment un obi. Cela doit être pris en compte dans votre budget d'autant que tout cela vaut souvent plus cher que le kimono de base.
Vous pouvez trouver des kimonos à tout prix, sur ebay et d'autre site de vente en ligne. Si votre budget est serré, sachez qu'avec un peu de patiente et de recherche vous pouvez trouver un kimono de soie en très bonne état entre 20$ et 50$.
Ainsi pour commencer je vous conseillerais de chercher un komon, un tsumugi ou un iromuji.
Ce sont les kimonos les plus courants, les moins chers et qui peuvent ce marier avec des nagoya obi les obi les plus courant et les plus facile à nouer.
Pour un premier kimono choisissez un tissus lavable, (coton, laine, polyester) pour qu'il puise essuyer les plâtres sans risques.
Ainsi même si votre budget est illimité évitez les furisodes et les tomesodes qui seront bien plus complexe à mettre et à porter, pour une première fois.

- Quelle est votre taille ?
Bien qu'un même kimono puisse être mis par plusieurs morphologie, il y a quand même des tailles à respecter. Ainsi choisi un kimono qui mesure au minimum 10 cm de moins que votre taille. Il n'y à pas de limite maximum.

- Quand voulez vous le porter ?
Comme beaucoup de choses au japon (vaisselle, tableaux, danse etc.) les kimonos sont très saisonnier. Certains ne peuvent être porté qu'un mois durant, quand d'autres sont plus polyvalent. Attention donc aux motifs, aux couleurs et au tissus du kimono que vous choisirez.
Ainsi, les motifs floraux, les animaux et certains objets sont inféodé au saison.  (les feuilles d’érables rouges en automne, les hirondelles en avril, les ponts en juillet etc.)
La combinaison de plusieurs motifs de saisonnalité différentes rendent le kimono plus polyvalent et mettable, pour certain, toute l'année.
Pour identifier les différents motifs referez vous à la section saison de ce blog.

- Quels sont vos goût ?
Après les premiers filtre posés par la raison, laissez choisir votre cœur. Celui que vous achèterez devra vous plaire, vous emballer, comme un coup de foudre. Pour faciliter cette belle rencontre posez encore quelques critères de choix. Comme la couleur par exemple, un couleur qui vous va bien. De même n'oubliez pas qu'il faudra choisir un obi qui ira avec. Donc réfléchissez à un couple de couleur qui vous plait et qui vous va bien.

Il ne vous reste plus qu'à trouver votre bonheur! Bonne chasse :)

Si vous êtes encore un peu perdu, contactez moi.

Haut de la page ^
===========================================================

Taille de kimono


Il y a, à mon avis, trois mesures importantes.
La longueur du kimono : Mitake
La mesure entre le milieu du dos et le bout de la manche : Yuki take
Et la longueur de la manche : Sode take

Rouge : Mitake
Bleu : Yuki Take
Violet : Sode Take

Pour une femme, le mitake est très simple à calculer. Il s'agit de + ou - 10 cm par rapport à votre taille. Ce qui permet une grande marge pour l'achat de votre kimono. Cette souplesse est permis grâce au ohashori, ce plis qui permet d'ajuster la longueur.

Pour un homme, pas d'ajustement, donc pas de marge possible. Les kimonos pour homme sont, dans l'idéal, fais sur mesure. Sinon, pour trouver votre taille, mesurez l'espace entre vos chevilles et la base du cou. N’hésitez pas à voir plus large quitte à faire une ourlet après, car si c'est trop court, ça se verra et impossible de rattraper le coup.

Ensuite pour le Yuki take, homme ou femme, il s'agit de mesurer d'espace entre le milieu de l'épaule et le milieu du poignet sur un bras tendu à 15°.
Pour une femme de ma taille, (environ 1m65 ... je suis petite ) il faut compter entre 65 et 70 cm.

Enfin le Sode take est surtout important pour pouvoir trouver un juban compatible avec votre kimono. J'ai par exemple un kimono aux manches longues de plus de 55cm et tout mes jubans on des tailles plus standard, avec des manches de moins de 50 cm. Un juban aux manches trop courtes, cela se voit et ce n'est vraiment pas heureux.

Pour calculer simplement toutes les mesures pour un kimono parfait, voici un lien utile.

http://www.i-kimono.com/english/popup/size.html


Tabi et Zori

Pour vos tabi et zori, mesurez vos pieds, de la pointe du gros orteil au milieux du talon. Sinon referez vous à ce tableaux.
Attention, les zori ont tendance à tailler petit, ce qui est normal, le talon doit dépasser de la sandale. Si cela vous gène prenez une taille au dessus.
Bon courage si vous êtes en fin de tableau !

EUR Japon (cm) EUR Japon (cm)
37 23 42,5 27,5
37,5 23,5 43 28
38 24 44 28,5
38,5 24,5 44,5 29
39,5 25 45 29,5
40 25,5 45,5 30
40,5 26 46,5 31
41,5 26,5 48 32
42 27


Haut de la page ^
===========================================================


Le nécessaire de base

Vous aurez surement remarqué qu'un kimono et un obi ne sont pas suffisant pour réaliser un kitsuke correct. Il existe moult accessoires qui peuvent parfois coûter plus cher que votre kimono. Certains sont obligatoires, d'autre de l'ordre du confort. Certains sont irremplaçable, d'autre peuvent être bricolés maison. Voici mes conseils, pour plus de détails référez vous au lexique. 

Le soutiens gorge. 
Oui, il existe des soutiens gorge spéciaux pour kimono, qui aplatissent la poitrine et rendent l'habillage plus simple. Un soutien gorge de sport bien serré (mais confortable, le kitsuke doit être un plaisir) ou une bande élastique peuvent suffire. Si vous avez, comme dirait ma grand mère, du bois dans la cheminée, ce sera un gros plus qui vous facilitera la vie, cependant ce n'est pas indispensable. 

Le hadajuban. 
Sous vêtement en forme de long t shirt, il est chargé d'absorber votre transpiration avant qu'elle ne souille votre kimono bien aimé. Vous pouvez facilement le remplacer par ... un long t-shirt ! En coton et dont vous aurez élargit le col. 

Le juban. 
Sous vêtement structurant, visible au niveau du col et des manches. Il peut être remplacé par un eri sugata, mais celui ci coûte souvent plus cher qu'un juban de base. Si vous ne portez pas un Yukata, ce sous-vêtement est obligatoire.

Eri shin.
Bande de plastique souple glissé dans le col du juban. Il en faut deux pour un bon résultat. Vous ne pourrez vous en passer. Sans erishin, il est quasiment impossible d'avoir un col correct et donc un kitsuke correct. Si vous trouvez un sous main en plastic assez grand vous pourrez peu être y découper vos erishin ( minimum 70 cm par 4 cm). Néanmoins je pense qu'il est plus simple de les acheter. 

Tabi
Si vous ne portez par de yukata et que vous voulez un look traditionnel, alors les tabi sont indispensable. Attention, quand je dis tabi je ne parle pas de chaussettes stretch multicolore, mais de tabi en tissus semi rigide souvent blanches.  Les tabi sont très faciles a trouver, vous pouvez aussi facilement les coudre. (Ici le patron créer par Saiya-chan : Click )

Koshi himo. 
Lanières de coton ou de soie, très souples qui permettent de fermer votre juban et votre kimono. Il en faut minimum trois. C'est indispensable mais très facilement remplaçable. N'importe quel lacet, lien, lanière et bande de tissu, souple et assez long pour faire deux fois le tour de votre taille est suffisant.

Datejime.
Bande de tissus de dix centimètres de large environ qui se noue autour de la taille pour fixer l'habillage et accueillir le obi. Il en existe des élastiques, qui se scratch, très pratique nommées magic belt. Il en faut au moins deux, une pour le juban et une pour le kimono. Vous pouvez le remplacer par une bande de tissus non stretch de 6 à 10 cm de large sur 2 à 3 mètres de long.

Kimono clip
Pinces qui servent à maintenir le kimono lors de l'habillage. Peuvent être remplacées par des pinces à linge standard. Ce n'est pas indispensable mais bien pratique tout de même.

Korin belt
Élastique terminé par des pinces qui permet de maintenir le kimono fermé. Ce n'est vraiment pas indispensable. Peu être remplacé par un koshi himo.

Mae ita 
Plaque rigide placer sur le ventre sous le obi qui permet de lisser sa surface. Ce n'est pas indispensable mais reste un élément important rendant l'habillage plus propre. Il peut être remplacé par une plaque rectangulaire, de 12 cm de large, découpée dans un sous main ou un intercalaire en plastique souple, voire un tapis de souris.

Obi Makura
Petit coussin donnant du volume à certain nœud (musubi). Si vous ne faites pas de otaiko, il n'est pas nécessaire. Cependant le otaiko est un nœud de base facile à réaliser avec la plupart des obi. Il serait dommage de commencer l'apprentissage du kitsuke sans pouvoir le réaliser. Il est facile à remplacer, il s'agit après tout d'un ovale rigide enfilé dans un tube de gaze qui s'attache a l'avant du obi.
Une grosse éponge de la taille d'une main, glissée dans un gant de toilette, attaché à un lien assez long, pourrait faire l'affaire.

Obi age 
Sorte de long foulard rectangulaire en soie colorée qui masque l'obi Makura et s'attache au dessus du obi. C'est un élément important du Kitsuke dont on ne peut pas se passer. Comme sa description l'indique, vous pouvez le remplacer par un foulard rectangulaire très fin.

Obi jime. 
Lacet de couleur qui permet d'attacher le nœud (musubi) et qui se noue au milieu du obi. Il est indispensable. On peut le remplacer par un joli lacet ou un galon assez épais.

Zori.
Pour un style traditionnel elles sont obligatoire et irremplaçable. (Et en plus difficile à trouver pour pas trop cher...)

En résumé, pour un style traditionnel abouti vous aurez besoin de :
- 1 soutiens gorge "aplatissant"
- 1 hadajuban
- 1 juban
- 1 pair de tabis
- 2 erishin
- 3 koshi himo
- 2 datejime
- 1 obi makura
- 1 obi age
- 1 obi jime
- 1 pair de zori
- 1 kimono
- 1 obi

Pour un style plus "hime", et décalé vous pouvez remplacer tabi et zori par des chaussures, bottes ou escarpins, par exemple. Le obiage peu être un ou plusieurs foulard très colorés, le obi jime une belle ceinture. Vous pouvez aussi remplacer le obi par un corset.

Un seul mot d'ordre, amusez vous !

Haut de la page ^

===========================================================

Ou acheter ?

Beaucoup de solution s'offrent à vous pour acheter un kimono. En salon, sur internet ou au japon. Mais comment être sur de ne pas se tromper? J'ai tester pour vous (et surtout pour moi) plusieurs solution d'achat, voici mes conseils.

- Sur internet.
C'est surement l'endroit où vous aurez plus de choix, où vous trouverez les meilleurs prix, mais la où vous risquerez aussi de vous perdre. Voici quelques bonnes adresses digne de confiance. 


  • Site internet :


Shinei
Ce vendeur a beaucoup de choix, trop peu être. Les descriptions des kimonos impliquent les différentes mesure essentielles, l'état général et le tissus, mais rien de plus. L'état des articles est bon et les prix justes. Attention aux frais de livraison qui peuvent être souvent plus cher que l'ensemble de ce que vous achetez. Pour un maximum d'économie n'acheter pas plus de 2 kilos à chaque fois et choisissez small SAL comme moyen de livraison. Ce peut être très long mais un numéro de suivi permet de bien vivre cette attente.

Ichiroya
Je n'ai jamais acheté sur ce site, dont les prix affichés sont légèrement plus cher que ceux de Shinei. Cependant il y a énormément de choix, le système de recherche et particulièrement bien fait et les description très précises. Il a de très bonnes évaluations dans la communauté. Des que j'aurais pu le tester, j'en dirais plus.

Rakuten
Gros agrégateur de vendeur façon priceminister ou alibaba, Rakuten est une mine pour qui cherche des articles neufs. Yukata, zori, et accessoires divers sont très facile à trouver. Par contre les descriptions et les traductions sont complètement incompréhensible du fait de la traduction automatique totalement hasardeuse. Ainsi ne faites pas de recherche vous ne trouverez rien, mais passez par les menus Women Clothing> kimono> etc.
Certains vendeurs sont assez réputé, ainsi Kyoto kimonomachi vend de superbe yukata ainsi que des zori à toutes les tailles et propose de très bonnes soldes en fin d'été.
J'ai déjà commandé plusieurs fois sur Rakuten, aucun soucis, très bonne qualité des produits, bref je vous le recommande.
Attention cependant aux frais de livraison et aux frais de douane qui pourront parfois vous être demandés à réception du colis.

  • Vendeur Ebay :

Ebay recel beaucoup de vendeur de kimono et d'objets en lien avec le japon, c'est un bon lieux de recherche.

japaneseartdesign
Vendeur très professionnel, qui mélange enchères et achat immédiat. Beaucoup de choix et souvent quelques perles. Les descriptions sont précises, les frais de livraison correct et la réception du colis sans problème.

Sou_Japan
Énormément d'articles disponibles, pas tous en bonne condition, vérifiez bien les photos. Les enchères commencent à 0,99$ et avec un peu de chance vous pouvez vraiment faire de bonnes affaires. Point positif les frais de port sont gratuits !
Les achats immédiat ont des frais de livraison gratuit, ce qui compense le prix un peu élevé de certains articles. Le prix sont alors équivalent à ceux pratiqué par Shinei.

Pirot29
Vendeur spécialisé dans les kimonos d’exception comme les furisode et les uchikake. Il propose des pièce magnifiques. Attention par contre les tailles données et les descriptions sont des plus aléatoire. Le prix, la livraison et la qualité des produits est cependant tout à fait correct.



- Sur salon
Si vous allez parfois dans les convention mangas, type japan expo, mangazur et autre cartoonist, il arrive que les rares revendeurs français exposent et vendent des kimonos. Est ce que ça vaut le coût?
Mis à part la possibilité de toucher et d'essayer, les prix sont souvent exorbitant pour des pièces parfois en fin de vie. J'ai par exemple vue des furisode troués vendu plus de 100€ (alors que ça n'en vaut même pas 10). Sans parler des vendeurs de faux kimono en satin made in china. Attention donc à bien identifier un vrai kimono, vérifiez son état, le type de tissus et le type de kimono. De même un houmongi devrait en toute logique coûter un peu plus cher qu'un komon.
Je ne suis pas très expérimentée dans ce genre d'achat puisque ma région est des plus sinistré niveau convention. Il doit surement exister des revendeurs correct, toutefois, gardez toujours en tête les différents points pour reconnaître un vrai kimono.


- Au japon 
Le pays d'origine du kimono est le meilleur endroit pour faire de bonnes affaires. Cependant il n'est pas dépourvu d'arnaque et de faux. Fuyez comme la peste les boutiques à touristes, qui vous vendront des robes de chambre à des prix exorbitant, en vous soutenant mordicus qu'il s'agit de kimono. Parfait pour des souvenirs, c'est une catastrophe pour les kimonos. Oriental bazar, loax, bic camera, kyoto handicraft center, entre autre, sont des endroit à éviter pour l'achat de kimono.
Préférez leur des boutiques spécialisées ou les marchés aux puces, bien plus authentique. Les vendeurs ne parlerons pas un mot d'anglais mais ils auront à cœur de vous satisfaire. De plus c'est un vrai plaisir de farfouiller dans les portants et les cartons remplis de beau tissus sentant la naphtaline.

 Le Oedo antique market, le plus grand marché au puces du Japon, spécialisé dans les antiquités. Il se tient le 1er et 3em dimanche du mois au Tokyo international forum.  L'ambiance y est géniale ! 


Au fur et à mesure de mes expériences je compléterai cet article. Si vous avez des remarques, ou des question, contactez moi. Donnez moi vos bonnes adresses !

Haut de la page ^

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire